Écoutez

Exposition Baz'Art

Du 18 mai Au 18 novembre

Art et commerce chez les Kongo.

Au XIXe siècle, des sociétés commerciales occidentales privées s'implantent en divers endroits du continent africain. En Afrique centrale, la zone comprise entre le Cabinda et la région du Bas-Congo fut particulièrement convoitée par certaines de ces compagnies dont les sièges sociaux étaient localisés en France, en Angleterre, au Portugal ou bien encore aux Pays-Bas.

Par le biais d'alliance et de contrats « à la mode du pays » avec des chefs locaux relevant des cultures dites kongo, elles implantes des factoreries, c'est-à-dire des magasins proposant à la vente ou à l'échange différentes types de marchandies. Ces « factoreries » ne faisaient pas que vendre mais achetaient également un certain nombre de produits (ivoire, oléagineux…) amenés notamment par des caravanes africaines.

Cette région de l’Afrique centrale continua à jouer un rôle commercial de premier plan pendant la période coloniale proprement dite. Cet état de fait amena aussi les populations kongo à avoir un accès privilégié avec un certain nombre d’objets manufacturés européens dont ils firent l’acquisition bien avant d’autres cultures situées plus à l’intérieur des terres.

L'exposition montre comment les hommes et les objets venus d'ailleurs ont eu une influence sur la vie quotidienne et donc sur les productions artisanales et artistiques autochtones. Les populations locales ont su mettre à profit l'existence d'une nouvelle clientèle désireuse d'acheter des produits « made in kongo ». Certains cas d'étude rappellent également que, bien avant les XIXe siècle, les populations kongo eurent des contacts avec les Européens... notamment pour ce qui concerne le commerce des esclaves.

Qui sont les Kongo ?

Les Kongo forment un ensemble de peuples vivant dans les actuels pays que sont la République Démocratique du Congo (ancienne colonie belge et ancienne propriété étatique du souverain Léopold II), la République du Congo et le Gabon (anciennes colonies françaises), ainsi que l’Angola (ancienne colonie portugaise).

Il existe une unité linguistique et culturelle kongo qui n’empêche pas des particularismes propres à chaque peuple relevant de cet ensemble. L’ancien royaume Kongo, qui était situé à cheval entre l’Angola et la République Démocratique du Congo et dont la capitale était Mbanza-Kongo (São Salvador), fut en contact avec les Portugais dès la fin du 15e siècle. Par la suite, d’autres entités politiques kongo d’importance situées au Cabinda et en République du Congo entrèrent en contact avec les Européens : il s’agit ici des royaumes de Loango, de Kakongo et de Ngoyo.

Localisation

Musée du Nouveau Monde

10 rue Fleuriau 17000 La Rochelle

05 46 41 46 50

Visiter le site internet de Musée du Nouveau Monde

Ouvert en ce moment

Fermé en ce moment