Écoutez

Esclavage

Le commerce triangulaire, les produits coloniaux et l’abolition de l’esclavage.

Le commerce triangulaire

Pour pallier au manque de main d’œuvre autochtone décimée depuis la destruction massive des populations organisée par les Conquistadors, un commerce triangulaire se met en place peu avant le XIXème  siècle. Le principe : des navires marchands partant d’Europe pour échanger marchandises et pacotilles contre des Noirs d’Afrique ensuite vendus aux exploitants de plantations aux Antilles et sur le continent américain. L’argent gagné était ensuite investi dans l’achat de denrées coloniales, sources de bénéfices importants une fois les bateaux revenus sur le Vieux Continent.

Les produits coloniaux

Souffrant de conditions de vie difficiles, voire inhumaines, les esclaves sont regroupés par propriété et développent une expression linguistique, culturelle et religieuse commune. C’est d’abord l’exploitation du tabac et de l’indigo qui va occuper ces centaines de milliers de malheureux, avant que la production sucrière n’explose. Le cacao, les bois exotiques et le coton à moindre mesure seront les autres produits issus de la colonisation.

L'abolition de l'esclavage

De 1791 avec la proposition de l’Assemblée nationale de donner le droit de vote aux hommes libres de couleur à 1848 et l’abolition de l’esclavage obtenue grâce à l’action de Victor Schoelcher, plusieurs actions pour libérer les esclaves de leur condition seront menées. À Saint-Domingue, c’est Toussaint Louverture, un affranchi dont la statue trône dans la cour du Musée du Nouveau Monde, qui, en proclamant l’indépendance de l’île en 1801, contribue à cette cause célébrée chaque année à La Rochelle.